Japon, Tokyo

Les mystères du métro de Tokyo, version 2016-2017

01

Ce samedi (14 janvier 2017) marquait ma deuxième participation au jeu d’énigme organisé tous les ans par le métro de Tokyo d’octobre à janvier. Les règles sont simples mais difficiles à résumer : chaque énigme résolue dans une des stations du métro de Tokyo ou aux alentours permet de se rendre à la station de métro suivante et ainsi de suite jusqu’à atteindre l’épreuve finale. On ne gagne rien de tangible ou de matériel, mais on découvre, on s’amuse, on gagne en fierté de réussir épreuve après épreuve et on passe un bon moment entre amis. Le jeu permet de se déplacer dans la ville, découvrir des coins qu’on ne connaît pas ou de faire attention à des objets du quotidien dont on se fiche d’ordinaire.

004Nous nous sommes retrouvés, avec trois amis, à la station d’Ueno vers 13h00 pour récupérer le kit permettant de participer au jeu. Il s’achète en anglais ou en japonais à 2160 yens et contient un guide avec les énigmes, un plan, une sorte de règle, un crayon et un pass illimité pour la journée sur toutes les lignes du métro de Tokyo. Le pass n’est valide que 24h, mais il n’est pas obligatoire de tout résoudre en une journée. En radins français que nous sommes, nous avons pris deux kits pour quatre et nous avons ensuite acheté deux pass supplémentaires aux bornes automatiques. Cela revenait moins cher (il n’y a pas de petite économie).

Pour trouver la première étape du jeu, il a fallu déchiffrer une épreuve puis direction la station résultat. Là, il s’agit souvent de suivre les instructions, trouver un certain objet de la gare – mural, tableau ou autre –  déchiffrer et résoudre la nouvelle épreuve pour savoir ensuite la prochaine destination. Si par moment, on hésite et on se demande si on ne se plante pas carrément de lieu, on peut se rassurer avec les autres groupes participant aux jeux qu’on retrouve très vite à chaque station clé. Tout le monde s’épie tels des petits détectives qui ne veulent pas se faire devancer, mais personne ne lâche de spoils. Très régulièrement, on finit à genoux dans un coin de la gare, les documents éparpillés par terre, à les tourner dans tous les sens. On se prend très vite au jeu pour peu qu’on s’investisse un minimum.

005

Par terre, au milieu du parc

Les épreuves sont plutôt faciles une fois qu’on a compris le fonctionnement … encore faut-il le comprendre. Il est nécessaire d’être au bon endroit lors de la lecture du résumé et il ne sert donc à rien de tenter de déchiffrer les épreuves à l’avance. Très souvent il s’agit de trouver un petit détail qui permettra de résoudre l’ensemble (et de ne pas oublier que le fascicule a été fait avec soin donc chaque mot et mise en page compte). Les épreuves sont bien faites et la difficulté augmente petit à petit. On commence le jeu en se disant que ça va être une histoire vite emballée et on se rend finalement compte qu’il faut réellement réfléchir et se creuser les méninges.

Par moment, il est possible de prendre en photo l’énigme trouvée dans la station puis d’aller faire une pause ou réfléchir au chaud dans un café. Quelques recommandations sont proposées tout le long du guide. On s’est arrêté pendant un bon moment au Mcdo. Non, ce n’était pas dans la liste des recommandations … quand même… C’était juste le premier endroit trouvé sur notre chemin avant que l’un de nous ne meurs de froid. La majorité des tables autour de nous était là pour les mêmes raisons. Bloqués sur un puzzle depuis un long moment, nous  en avons profité et nous sommes allés à la pêche aux indices auprès de nos voisins. D’ailleurs, c’est à ce moment-là qu’on a enfin eu l’idée de se connecter sur le site internet du jeu. Pour chaque épreuve, il est en effet possible d’avoir un à trois indices.

006

Tout ce beau peuple est là pour le jeu.

Ce jeu est plutôt populaire et chaque année, entre octobre et janvier, il est commun de voir des groupes ou des couples se promener avec la pochette verte et reconnaissable contenant le kit du jeu. Ces petits groupes attirent souvent le regard inquisiteur des utilisateurs du réseau de transport ainsi que des touristes. Un couple d’étranger est venu nous poser des questions lorsque nous étions en train de résoudre une énigme dans un endroit plutôt touristique. Comme il est aussi disponible en anglais, le jeu semble d’ailleurs plutôt populaire parmi les expatriés.

Pour vous donner une idée du temps que ça nous a pris, nous nous sommes retrouvés à la station d’Ueno aux alentours de 13h de l’après-midi et nous avons fini un peu avant 19h30 à une station complètement différente. Bon, on a fait une pause d’environ une heure pour faire du shopping à Zara, mais c’est malgré tout 5h30 de jeu. De quoi vous tenir en haleine toute une après-midi : on marche beaucoup, on monte et descend des escaliers, on prend les transports. En somme, je vous conseille une paire de baskets plutôt qu’une paire de talons (par expérience…). Certaines fois, mieux vaut parier sur le confort que l’esthétisme.   

Il est difficile d’en dire beaucoup plus sans raconter le contenu des énigmes et ce serait dommage de gâcher le plaisir des potentiels joueurs donc je ne dirais rien. Cette année, on a trouvé le mot de la fin bien plus rapidement que l’an dernier où on avait bien galéré à plusieurs reprises.

Lorsque le message de congratulation apparaît, on ressent une certaine joie et fierté de s’être déplacée d’une station à une autre, d’avoir résolu petit à petit les énigmes et d’avoir conclu le jeu après plusieurs heures. On a presque envie de se faire appeler Sherlock et de changer de métier pour devenir détective.

Si l’occasion se présente, je participerais avec plaisir à la version 2017-2018.

002

Publicités
Par défaut

2 réflexions sur “Les mystères du métro de Tokyo, version 2016-2017

    • Je trouve que ça pourrait être facilement implanté dans des villes comme Paris et c’est une super opportunité de faire découvrir une ville.
      En tous cas, oui, c’est super chouette à faire entre amis pour peu qu’on se prenne au jeu 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s